Remington

Remington

Baptiste Gourden

Albin Michel

  • 5 mars 2019

    Mais quel couple improbable ! Remington, non, ce n’est pas une arme, quoique…. Elle n’a vraiment pas froid aux yeux ! La vingtaine, dépucelée le jour de ses treize ans avec bien du mal à choisir son partenaire, elle a testé tous les spécimens masculins depuis. Fedor, un vieillard qui tente désespérément d’avoir une érection. Il aborde Remington, et ces deux-là vont prendre la route pour gagner l’Italie. D’abord à bord d’une vieille Citroën, puis à pied.
    Et une tendre complicité s’installe entre eux. Âmes prudes s’abstenir !
    C’est cru, ça on ne peut pas le nier. Les détails ne nous sont pas épargnés.
    Et pourtant, entre moultes propos salaces se glissent de très belles phrases poétiques.
    Et puis c’est vraiment rythmé, on ne s’ennuie pas avec Remington et Fedor.
    Ils ont chacun un passé singulier qu’ils se révèlent chemin faisant. Et la route est longue jusqu’à l’Italie, pour notre plus grand plaisir.