Capitale du Sud, Tome 1, Le sang de la cité

Guillaume Chamanadjian

Aux forges de Vulcain

  • par (Libraire)
    11 septembre 2021

    Le Sang de la Cité est le premier volume d'une double série écrite à quatre mains par Guillaume Chamanadjian - qui nous conte les aventures d'une ville du ville du sud - et Claire Duvivier - chez qui l'action se déroule au nord.
    Le coup d'envoi de cet ambitieux projet pose les bases d'un univers prometteur : Gemina, une tentaculaire ville marchande bouillonnante de rivalités politiques est en passe de voir sa géographie urbaine totalement bouleversée quand le Duc de la Caouane, ambitieux et charismatique, entreprend de construire un canal fluvial coupant à travers plusieurs territoires jaloux de leurs intérêts économiques.
    C'est Nox, son pupilles aux origines troubles, qui va se faire, bien malgré lui, l'instrument de ce projet révolutionnaire. Mais Nox, qui exerce la profession d'épicier, est plus proche de la culture populeuse des rues des Gemina que de la sophistication des forteresses ducales. Les ambitions de son tuteur ne sont pas les siennes, mais entre manigances et phénomènes inexpliqués, il va comprendre que la fin de certains justifie les moyens.

    Lire ce roman m'a rappelé les grands moments de bravoure de Robin Hobb, avec son protagoniste introspectif, Glen Cook, ou encore George R.R. Martin qui partage cet art de mêler les drames intimes des personnages avec les intrigues politiques les plus retorses.
    Une série à suivre de près !


  • par (Libraire)
    19 juillet 2021

    Premier tome d’une saga à quatre mains et premier roman, « Le sang de la cité » est surprenant, rebondissant et foisonnant. La cité en question, Gemina, est millénaire et protège, de sa double enceinte, sa gastronomie, sa poésie, sa cinquantaine de duchés, ses légendes, ses intrigues politiques, ses amateurs de « Tour de garde », son port, ... et Nox, de son nom complet Nohamux. Simple commis d’épicerie « qui se pique de poésie », celui-ci est amoureux de sa cité, qui le lui rend bien. Enfin, c’est ce qu’il pensait avant d’être pris dans les machinations de son duc. De là, sa dextérité de livreur lui servira à échapper aux tentatives d’assassinat; son esprit vif, à désamorcer des conflits; et sa passion pour « le chant de la cité », à s’évader de ce plan parallèle obscur à la brume meurtrière ...


  • par (Libraire)
    16 juin 2021

    Une Excellente découverte !

    La Cité. Elle a un nom mais personne, ou si peu, ne l’utilise. Gigantesque métropole, dont les quartiers sont le champ de bataille privilégié des Maisons - des grandes familles corrompues - dirigées par des Ducs et Duchesses.

    Nox, jeune homme poète et joueur aux origines troubles, vit dans le Quartier du port. De par son héritage et sa connaissance aigüe de sa ville, il se retrouve pris dans les intrigues politico-économiques de sa Maison.
    Pas facile, en plus de cela, d’assumer une sœur jumelle instable et un pouvoir lui permettant de pénétrer dans une version parallèle fantôme de la Cité.


  • par (Libraire)
    12 juin 2021

    Il existe deux cités. Deux cités comme deux adversaires qui disposent leurs pions sur un même plateau, celui de La Tour de Garde, jeu stratégique à laquelle on s'adonne au Sud comme au Nord.
    D'abord, Gemina. Capitale tentaculaire au Sud, cité vivante, musicale, dont le sang répandu dégage des arômes de vin sucré, d'olivier millénaire et de poisson pourri. Gemina, cité brûlante, au sein de laquelle s'articulent les jeux de pouvoir, les rivalités de clans, les enjeux commerciaux et les alliances diplomatiques fines comme papier de soie. Gemina, là où le jeune Nox, commis d'épicier à l'ascendance trouble, trace sa route au milieu des intrigues et des coups bas, s'immergeant peu à peu dans un univers magique et envoûtant.

    Le Sang de la cité est le premier tome prometteur d'une série écrite à quatre mains, La Tour de Garde, qui comportera 6 tomes. Trois tomes au sud, trois tomes au nord. Premier coup réussi, qui sans révolutionner les codes de la fantasy (on pense beaucoup au Trône de Fer, notamment), a le brio de placer la ville au centre de l'histoire. C'est elle l'héroïne véritable de l'intrigue, par sa complexité, sa musicalité, et la vitalité qu'elle dégage. Au coeur du dédale de ses rues, on suit avec plaisir les pérégrinations initiatiques de Nox, tant la lecture est fluide et l'ambiance captivante.
    C'est à Claire Duvivier de jouer le coup suivant sur le plateau de La Tour de Garde, du côté de Dehaven, la rigide mégalopole du Nord.
    À suivre en octobre !


  • par (Libraire)
    22 mai 2021

    Conseillé par Christine, libraire

    Entrez dans ce roman à la suite de Nox, commis d'épicerie. Avec lui, avancez dans les rues grouillantes de Gemina, capitale du Sud. Saluez les différents artisans, mangez, buvez et affrontez les joueurs de la Tour de Garde.
    Suivez-le aussi dans ces rues coupe-gorges, dans les coulisses du pouvoir ou à un cours de négociation dispensé par un assassin. Et peut-être vous parlera-t-il du Nihilo, la part sombre de cette ville.
    Tout est ombre et lumière dans cette histoire. Il ne faut se fier à personne. Tout est bruit et fureur alors que l'on demande à Nox de se taire.
    Laissez-vous surprendre mais surtout méfiez vous !


  • 3 mai 2021

    Capitale du Sud Tome 1 - Le sang de la cité

    - Coup de coeur pour ce premier tome de cette nouvelle saga de fantasy française qui se déroulera sur six tomes et sera divisée en deux trilogies -

    Il y a du Dumas dans ce roman d'aventures, du Jarwoski pour la topographie de Gemina, la Cité-personnage, et du Dewdney pour le parcours initiatique du jeune héros solaire qu'est Nox.

    Derrière une double muraille s'étend Gemina, une immense cité constituée de multiples duchés. Chacune de ces maisons possède un animal-totem comme blason.

    Commis d’épicerie sur le port, Nox est lié depuis son enfance à la maison de la Caouane, la tortue de mer. Il assure les livraisons de vins prestigieux et autres mets précieux pour les maisons nobles de la cité... jusqu'au jour où il découvre un livre de poésie qui raconte l’origine de la Cité...

    Entre vieilles rivalités et nouvelles alliances, Nox sera emporté dans un tourbillon de complots et d'assassinats politiques. Son talent pour le négoce sera mis à profit pour servir les intérêts politiques de son duc, l'ambitieux Servaint aux motifs troubles...

    Secrets des uns, intrigues des autres, courses-poursuites et retournements de situation rythment avec délice la narration et donne fichtrement envie d'en lire plus. Rendez-vous en octobre pour découvrir la Capitale du Nord sous la plume de Claire Duvivier.


  • 19 avril 2021

    Roman initiatique et guerre des Clans

    Nouveau venu dans les littératures de l'imaginaire, Guillaume Chamanadjian fait une entrée remarquée dans le monde de la Fantasy avec le premier tome de cette trilogie (tomes 2 et 3 à paraître). L'intrigue se déroule à Gémina, Cité du "sud", où le vin coule quasiment dans les veines de ses habitants ; ville portuaire où chaque quartier est "tenu" par un Clan à l'emblème animalier.
    Le récit s'ouvre sur la découverte de deux orphelins séquestrés et livrés à eux-mêmes dans une cave lugubre. Mais Nohamux, dit Nox, est aussi solaire et franc que sa sœur Daphné est cruelle et retorse. Narrateur au lien particulier avec la Cité, dont il perçoit le "chant" et l'aspect maléfique, Nox cherche à comprendre qui il est réellement, entraînant dans sa quête amis et ennemis... Roman initiatique aux personnages (féminins et masculins) multiples, complexes et biens campé.e.s, "Le Sang de la cité" propose une intrigue riche en rebondissements, du mystères et de l'action, et moult émotions fortes. Un auteur et une série à découvrir !