Matos

Stéphane Pajot

Moissons noires

  • par
    17 avril 2022

    Stéphane Pajot est journaliste à Presse Océan et auteur de pas mal de livres soit sur Nantes, sa ville natale et les figures locales, soit des polars ou romans noirs. Et souvent dans ces derniers, sa toile de fond est nantaise et peuplée des personnages et des rues et des lieux qu'il décrit dans ses autres ouvrages. Ce livre, je l'ai vu sur les rayons de la librairie, et hop dans ma besace. Puis, un jour où j'étais sur la terrasse à lézarder, la flemme de monter un étage pour aller chercher le livre commencé, j'ai attrapé Matos et n'ai pas pu m'en décrocher avant la fin. Stéphane Pajot y décrit très bien la vie des cités encore paisibles au début des années 90 -c'est personnellement le moment où je les ai quittées après presque vingt ans, pour prendre mon indépendance- et le changement qui s'opère au mitan de la décennie avec le marché parallèle qui explose, les caïds qui veulent imposer leur lois et les parents qui ne parviennent plus à empêcher leurs enfants de mettre un doigt dans le trafic. Argent facile. Chômage très présent.

    Le récit de l'auteur est touffu, puisqu'il y fait également intervenir son journaliste récurrent Mathieu Leduc, qui enquête sur la cité des Cerisiers, puis qui s'éclipse et revient pour le final. Il y parle de la vie en cité, du trafic, de la prison, de la vengeance, des femmes battues. Tout se lie, tout s'emboîte aisément. C'est un roman noir pas commun, qui nous emmène de Nantes à Essaouira en passant par Paris et Le Havre, qui souffle les airs de Jimi Hendrix à quasiment toutes les pages, évoque sa vie, sa mort et tous les doutes qu'elle a provoqués parmi ses fans, renforcés par la mort de son ancien manager en 1973, dans un crash d'avion au-dessus de Nantes. Voilà, c'est cela ce roman de Stéphane Pajot, un amour pour Jimi Hendrix et Nantes, et une foultitude de faits avérés, d'événements qui se retrouvent dans sa fiction, l'alimentent lui donnent corps. Et tout cela tient dans un format resserré pour mon plus grand plaisir. Excellent, comme d'habitude.