• Conseillé par (Libraire)
    12 novembre 2022

    Rond comme un ballon, Et plus jaune qu'un dollar, c'est le footballeur.

    La définition de L'Argentine par Juan Pablo Meneses est simple : Viande, Foot et Religion. Pour (Dans) son premier roman, il achetait une vache pour suivre (la) sa vie de (ce) bovin jusqu' à sa mort ; en bondissant ici et là sur la vie culturelle, sociale et économique de l' Argentine.
    Le Prodige, deuxième opus de sa trilogie gonzo journalisme, va se pencher sur le deuxième sujet cité plus haut: le Foot! (Enfin, surtout ceux qui en font). Juan décide d'acheter un enfant (jeune, il faut qu'il ait moins de 10 ans) pour pouvoir analyser toute la structure étonnamment complexe du football mondial.

    Et vous allez vous rendre compte lors de la lecture que l'esprit sportif a depuis longtemps disparu des institutions : corruption omniprésente, des agents pas vraiment empreints d'humanité, un brassage quotidien de millions de dollars, des gamins poussés par leur famille pour être le futur Messi et pouvoir enfin mettre la daronne à l'abri.

    Rien n'est vraiment simple et même si on a horreur du foot (c'est aussi une excellente façon de voyager en Argentine ou en Amérique du Sud), on est accroché par un destin qui peut frôler les étoiles ou disparaitre dans l'anonymat sportif le plus total.