En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

1, Hanayamata - vol.01

1, Hanayamata - vol.01

Hamayumiba Sô

Bamboo

  • 6 septembre 2014

    Naru, collégienne timide et peu sûre d'elle, aimerait changer de vie, trouver sa voie pour enfin s'épanouir comme son amie Yaya qui se prépare activement pour un casting avec son groupe de musique. Un soir, elle tombe par hasard sur une très belle jeune fille qui danse avec beaucoup de grâce. Pour Naru, bercée par ses lectures fantastiques, il n'y a pas de doute, il s'agit d'une fée ! Mais cette beauté blonde est en fait une nouvelle élève américaine, venue au Japon pour concrétiser un rêve : faire partie d'un groupe de Yosakoï. Enjouée et dynamique, Hana met tout en œuvre pour intéresser ses camarades à cette danse festive, traditionnelle et pourtant méconnue. Elle va même jusqu'à harceler Naru qui se sent incapable de danser en public. Mais, touchée par l'optimisme et la persévérance d'Hana, elle finit par céder.

    Aucun bellâtre n'ayant fait son apparition pour faire chavirer le cœur de l'héroïne nunuche, on peut donc dire que ce shôjô se démarque de la production habituelle. Ici la passion trouve son objet dans le Yosakoï, une danse traditionnelle japonaise un peu oubliée par la jeunesse. On n'échappe pas pour autant à la mièvrerie inhérente au genre. L'adolescente rêveuse et timide, qui se trouve moche et ennuyeuse et ne trouve pas sa place parmi ses amies plus délurées et sûres d'elles est un classique et on sature devant tant de gentillesse, voire de stupidité. Visiblement peu douée pour la danse - et ses nombreux bleus et égratignures sont là pour le prouver ! - elle s'accroche tout de même, fait de son mieux et gageons que la mangaka, forte de l'idée que quand on veut, on peut, va en faire une star du Yosakoï en deux ou trois tomes. L'intérêt de ce premier volume réside d'ailleurs dans la présentation de cet art et des costumes, accessoires et instruments traditionnels utilisés. Cela permet de jolis dessins qui donnent du charme à l'ensemble. A part cela, rien de bien neuf pour cette série sans surprise qu'on n'a pas vraiment envie de continuer à suivre.