Conseils de lecture

8,00
par (Libraire)
15 novembre 2021

Une utopie aux reflets ambigus

Pour les habitants de la Terre, la vie est presque parfaite : le confort est optimal, les besoins primaires sont assurés, la technologie est avancée... Grâce à Simri, intelligence artificielle globale qui veille au confort de tous les humains grâce à des algorithmes personnalisés, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Simri est si bienveillante qu'elle se préoccupe même de ceux qui ne veulent pas profiter de ses soins. Un choix radical, lourd de conséquences, que celui de se sortir du giron de la société, d'être livré à soi-même ! Un choix qui pourrait bien déchirer ce qu'il reste de la relation entre Sylas et Calie, frère et soeur qui ne se comprennent plus. Calie veut se soustraire au regard de la machine, Sylas ne parvient pas à envisager qu'on use de son libre-arbitre pour déprécier ses propres conditions d'existence.
Je n'en dirai pas plus de ce texte intimiste qui marque le retour de Stéphane Beauverger aux affaires science-fictives. Si cette courte novella s'épanouit dans un style pensif et posé, elle n'en contient pas moins de nombreuses surprises !
Un très bon texte !


8,90
par (Libraire)
3 novembre 2021

Vous ouvrez un tiroir.
Dans ce tiroir se trouve une histoire. Cette histoire contient des tiroirs qui renferment d'autres histoires.
Répétez l'opération, et vous obtenez ce livre monde, labyrinthe vivant peuplé d'escrimeurs, de bandits, de revenants et de princesses.
Lumineux, drôle, intelligent, ce roman est un classique incontournable.


par (Libraire)
3 novembre 2021

Soixante ans de mariage interrompus par une hache, une vendetta de yakuzas pour une tasse à thé, l'issue d'un procès changée par l'heure d'hiver, une légitime défense trop rapide pour être capté par la vidéo surveillance...
La saveur de la plume de Ferdinand von Schirach avocat criminaliste au barreau de Munich, nous est livrée par de petites nouvelles savamment ficelées et articulées. Ni polars ni chroniques journalistiques, sans réflexion juridique ni interprétation personnelle, les faits arrivent jusqu'à nous sans artifice.
Schirach nous les conte de manière neutre, ne mettant en avant que la surprise qui fut la sienne.
Peu savent nous surprendre comme il l'a fait.


8,20
par (Libraire)
3 novembre 2021

Un texte patrimonial de la litérature mondiale

Inspirateur de 1984, auteur capital de la littérature russe du début du siècle, Eugène Zamiatine s'annonce par Nous, comme l'un des pères de la science fiction telle que nous la connaissons. Entre satire prophétique et anti-utopie hallucinée, ce texte majeur s'avère finalement être le socle d'une part importante des lettres modernes.


12,17
par (Libraire)
3 novembre 2021

Au hasard d'une rue, un homme reconnait le regard d'un vieux monsieur qu'il identifie comme l'officier qui a arrêté et déporté son père cinquante an plus tôt. De ce long prologue (qui pourrait être, à lui seul, un roman de Suskind ou Vila-Matas), Youri Dombrovskij tire un roman fleuve aux échos de réalisme magique sud américain ou de longs récits sombres et rugueux qui rappellent ceux d'Isaac Babel ou de Varlam Chalamov.
Écrit lorsque l'auteur était assigné à résidence, à sa sortie du goulag, "le singe vient réclamer son crâne" est une œuvre grandiose et oubliée. Son rythme nous entraine dans des jeux de double fonds littéraire et aurait du le placer parmi les textes les plus beaux et ambitieux de la littérature russe du XXe siècle.