Conseils de lecture

Roman

1

Le Livre de poche

9,40
par (Libraire)
14 octobre 2021

Dans la congrégation de Saunt-Edhar, à l'écart des turpitudes du monde extérieur et de sa technologie, les fraas et les soors se consacrent à l'étude des sciences. On s'y isole pour un an, dix ans, voire cent ans... Sans parler des invisibles millénariens ! Une vie de tradition, de codes et de régularité, une quête de la connaissance qui ignore sciemment l'émergence et la chute des nations de l'extérieur.
Mais tout n'est pas paisible dans cette communauté au mode de vie ultra rigide : qui dit théorie dit désaccord, dit querelle. Les écarts vis-à-vis des traditions sont sévèrement réprimandés, et les luttes de pouvoir pour décider de la vérité scientifique officielle ne cessent jamais.
Ces éternels remous vont aller en s'intensifiant lorsque l'un des fraas disparaît à la suite d'une découverte astronomique. Les hautes sphères invisibles de Saunt-Édhar sont en ébullition et l'ordre établi tremble sur ses bases. Son disciple, fraa Érasmas, devra sortir de la congrégation et se confronter au monde extérieur pour retrouver son mentor et élucider son énigme.
Ce roman d'aventures récompense la patience de son lecteur avec un univers original et très envoûtant, celui de cette grande fraternité d'hommes et de femmes qui grandissent et étudient ensemble, approfondissent la connaissance humaine et se heurtent parfois aux dogmes de la pensée. Une intrigue pleine d'énigmes, de complots et de personnages attachants qui rappelle bien évidemment les rififis théologiques du Nom de la Rose.
Une réflexion palpitante sur la signification de la connaissance.


27,00
par (Libraire)
9 octobre 2021

Ce roman va vous voler dans les plumes !

Jim Dodge n'a pas beaucoup écrit mais ce conte poétique trop court se révèle incroyablement intense. A l'instar de l'alcool du Pépé, (pur à 97%), les deux personnages y sont francs, hors du commun,et incroyablement attachants, menant leur vies bien rodées jusqu'à l'arrivée de l'élément déclencheur: une petite femelle colvert !

L'idée qu'une cane, pourtant loin d'être une buse, puisse chambouler autant de vies peut paraître étonnante mais c'est se fourvoyer la suite des péripéties. Le récit se développe autour de ce genre d'humour qui vous accompagnera tout le long de votre lecture et même longtemps après.

Et la lecture de cette pépite, bien accompagnée par les illustrations de Tom Haugomat, est à l' image de cette loutre se laissant porter tranquillement sur le dos par la rivière, délicieusement lunaire.


Le Livre de poche

8,70
par (Libraire)
18 septembre 2021

Le premier chapitre de ce roman vous apprend tout ce que vous avez à savoir sur le style de Greg Egan : on y fait l'expérience de la naissance d'un post-humain, une conscience informatique dénuée de corps physique. Les premiers tremblements de la machine, les échanges de signaux électriques, la mise en lumière de la sentience, la venue au monde de la sensation... jusqu'à l'intégration par ce nouvel être dans sa société d'humains évolués au-delà des nécessités spatiales et temporelles. Là, plus de corps, plus d'âge, plus de genre. Tout est possible dans un monde virtuel. On passe sa prodigieuse longue vie à se consacrer aux choses de l'esprit. Un moment de lecture magique qui parvient à retourner le cerveau du lecteur grâce à la science et aux mathématiques.
Mais cette société de demain n'est pas la seule espèce d'humanité qui demeure. La Terre est encore peuplée d'humains dont la génétique a gardé la marque des bouleversements écologiques. Le peuple "terrestre" et leurs congénères vivant des des serveurs enterrés sous terre se connaissent, se tolèrent, mais se comprennent peu. Quand une catastrophe cosmique vient effacer ces "corporels" de la surface de la planète, leurs cousins informatisés vont s'extraire de leur retraite virtuelle pour enquêter sur la source du phénomène et partir dans l'espace.
Greg Egan est capable de pousser l'imagination de son lecteur dans des sommets d'abstraction et de susciter un profond "sens of wonder". On ne le recommandera jamais assez.


par (Libraire)
18 septembre 2021

La symphonie macabre du New York des 70's

Il fut un temps où Nécropolis, le livre qui a sublimé la carrière de Herbert Lieberman, était considéré comme l'équivalent pour New York des épopées policières de James Ellroy à Los Angeles.
Paul Konig est le chef de l'institut médico-légal de New York. Nous sommes en 1974 et la grosse pomme est bien différente de ce que nous connaissons aujourd'hui. Manhattan n'est pas encore totalement gentrifiée, et souffre de problème structurels de criminalité. Autrement dit : un coupe-gorge ! Chaque jour, Konig voit passer des cadavres dans sa morgue, et utilise ses quarante ans d'expertise médico-légale pour élucider les causes de leur décès sous les yeux admiratifs de ses jeunes collaborateurs.
Mais derrière le puits de science stoïque se dissimulent d'énormes soucis : son bras droit mielleux et fayot brigue sa place, il y a de plus en plus de corruption au sein de son équipe, et sa fille a disparu depuis plusieurs mois.
Lieberman décrit avec un rigueur évident la procédure de l'autopsie et du fonctionnement d'un institut médico-légal, avec tout ce que cela comporte d'investigation, de paperasse et de politique.
Ce qui frappe dans ce livre, ce n'est pas tant l'enquête en elle-même, dont les tenants et les aboutissants resteront flous et qui ira se croiser avec de multiples autres affaires, mais les deux personnages principaux : Konig, légende vivante sur le retour, d'une intelligence froide, rongé par des angoisses secrètes, et New York qui semble déverser des monceaux de corps sur son chemin comme pour le mettre au défi.
A lire !


Editions du Sous-Sol

25,00
par (Libraire)
12 septembre 2021

Au-delà du Mal

Mariana Enriquez, maîtresse argentine du genre fantastique, combine admirablement le genre du Great American Novel avec la sorcellerie la plus noire pour nous conter la relation orageuse d'un père veuf et de son fils.
Juan est un médium : capable de percevoir l'invisible, sa famille adoptive l'a utilisé pendant des années pour entrer en contact avec une entité vorace et mutique, l'Obscurité. Maintenant que son jeune fils Gaspar commence à témoigner des mêmes incroyables capacités, Juan est bien déterminé à lui offrir un autre destin.
Dépeignant toute une famille de sorciers de la grande bourgeoise argentine durant plusieurs décennies, ce roman virtuose combine les genres littéraires pour lier le destin maudit des personnages aux séquelles encore vive de la dictature militaire.
Il n'y a pas à hésiter, c'est le chef-d'oeuvre de la rentrée littéraire 2021.