Club Lecture du Merle Moqueur - Rue de Bagnolet

Club du 17 novembre 2015

Ce Club du 17 novembre a été assombri par les évènements dramatiques qui ont frappé Paris ce vendredi 13 novembre.
Catherine a voulu s'exprimer à ce sujet, voici son texte :

La fonction de Paris, c'est la dispersion de l'idée, secouant sur le monde l'inépuisable poignée de vérités ; c'est là son devoir, et il le remplit. Faire son devoir est un droit. Paris est un semeur. Où sème-t-il ? Dans les ténèbres. Que sème-t-il ? Des étincelles. Tout ce qui, dans les intelligences éparses sur cette terre, prend feu çà et là et pétille, est le fait de Paris. Le magnifique incendie du progrès, c'est Paris qui l'attise. Il y travaille sans relâche. Il y jette ce combustible : les superstitions, les fanatismes, les haines, les sottises, les préjugés. Toute cette nuit fait la flamme, et grâce à Paris, chauffeur du bûcher sublime, monte et se dilate en clarté. De là le profond éclairage des esprits. Voilà trois siècles surtout que Paris triomphe dans le lumineux épanouissement de la raison et qu'il prodigue la libre pensée aux hommes : au seizième siècle, par Rabelais ; au dix-septième siècle, par Molière ; au dix-huitième siècle, par Voltaire.
" Rabelais, Molière et Voltaire, cette trinité de la raison :
Rabelais, le père ; Molière, le fils : Voltaire, l'esprit ; ce triple
éclat de rire : gaulois au seizième siècle, romain au dix-septième,
cosmopolite au dix-huitième, c'est Paris. "
Victor Hugo, Actes et paroles, volume 8

L'Afrique qui vient, Une anthologie-événement pour découvrir cette nouvelle Afrique proposée par Alain Mabanckou et Michel Le Bris

Une anthologie-événement pour découvrir cette nouvelle Afrique proposée par Alain Mabanckou et Michel Le Bris

Hoëbeke

21,00

Lu par Amélie
"Il s'agit principalement de nouvelles, mais il y a aussi quelques essais. Notamment le premier texte "Comment écrire sur l'Afrique" de Binyavanga Wainaina (Kenyan), égrainant les clichés bobos d'Occidentaux "concernés" par l'Afrique qui est un bijou de drôlerie acerbe, mais pas seulement. Ce texte nous remet, sans complaisances, à notre place et nous appelle à un devoir d'exigence face à ces cultures africaines qui sont trop souvent mal connues ou regroupées en une image de l'Afrique unilatérale.
Quant aux nouvelles, elles sont magnifiques, riches et puissantes, Elle sont servies par une langue franche et décomplexée. C'est un vrai bonheur à lire."


BETISE (DE LA)

Éditions Allia

Lu par Christophe


La septième fonction du langage, Prix Interallié 2015

Prix Interallié 2015

Grasset

22,00

Lu et aimé par Christophe, Corinne et Catherine


Rien où poser sa tête
16,90

Lu par Guy


RUFFIAN MOLDAVE (LE), roman
17,30

Lu par Yannick