Club Lecture du Merle Moqueur - Rue de Bagnolet

Club du 17 novembre 2015

Ce Club du 17 novembre a été assombri par les évènements dramatiques qui ont frappé Paris ce vendredi 13 novembre.
Catherine a voulu s'exprimer à ce sujet, voici son texte :

La fonction de Paris, c'est la dispersion de l'idée, secouant sur le monde l'inépuisable poignée de vérités ; c'est là son devoir, et il le remplit. Faire son devoir est un droit. Paris est un semeur. Où sème-t-il ? Dans les ténèbres. Que sème-t-il ? Des étincelles. Tout ce qui, dans les intelligences éparses sur cette terre, prend feu çà et là et pétille, est le fait de Paris. Le magnifique incendie du progrès, c'est Paris qui l'attise. Il y travaille sans relâche. Il y jette ce combustible : les superstitions, les fanatismes, les haines, les sottises, les préjugés. Toute cette nuit fait la flamme, et grâce à Paris, chauffeur du bûcher sublime, monte et se dilate en clarté. De là le profond éclairage des esprits. Voilà trois siècles surtout que Paris triomphe dans le lumineux épanouissement de la raison et qu'il prodigue la libre pensée aux hommes : au seizième siècle, par Rabelais ; au dix-septième siècle, par Molière ; au dix-huitième siècle, par Voltaire.
" Rabelais, Molière et Voltaire, cette trinité de la raison :
Rabelais, le père ; Molière, le fils : Voltaire, l'esprit ; ce triple
éclat de rire : gaulois au seizième siècle, romain au dix-septième,
cosmopolite au dix-huitième, c'est Paris. "
Victor Hugo, Actes et paroles, volume 8

Galaade Edition

Lu par Réjane


15,00

Lu par Geneviève


14,50

Lu par Anne-Marie


18,00

Lu par Christine et par Corinne


Le Cherche Midi

22,00

Lu et moyennement apprécié par Hubert