Nous sommes là !

Conformément aux décisions du gouvernement, le Merle moqueur sera fermé du 30/10 au 01/12.
Mais nous ne resterons pas inactifs pour autant

Consultez nos conditions de vente spécifiques.

FOCUS : 'Domaine du possible', Actes Sud

FOCUS : "Domaine du possible", Actes Sud

A l'occasion de la venue à la librairie d'Emmanuel Druon, interrogeons-nous sur une alternative à l'économie d'aujourd'hui, tant en terme d'écologie qu'en terme de management.

Pour nous aider, voici quelques titres de la collection "Domaine du possible" d'Actes Sud, une collection pour agir. Elle a pour ambition de bâtir des ponts entre penseurs et hommes de terrain dans des domaines aussi vastes et variés que l’éducation, l’agriculture, l’architecture ou encore l’énergie, la consommation… Parler des expériences pour penser notre réalité.
Nous vous invitons à découvrir cette collection ainsi que l'ouvrage d'Emmanuel Druon.

Le syndrome du poisson lune / un manifeste d'anti-management
19,80

Le Poisson Lune est le seul organisme vivant qui croît sans discontinuer, jusqu’à la mort. Le syndrome du Poisson Lune est cette logique qui anime nos sociétés, fondée sur la croissance sans limite.
Entrepreneur atypique et profondément sensible, Emmanuel Druon prend très rapidement conscience que ce modèle épuise les ressources naturelles, les espèces, les gens et qu’il n’y aura bientôt plus rien à épuiser.
Il décide alors d’engager une transformation radicale de l’entreprise Pocheco. Bientôt rejoint par une équipe inspirée, ils inventent ce que nous appelons désormais l’économie circulaire : tout, ou presque est recyclé, les déchets sont utilisés comme des ressources, la production de papier, d’encre, d’électricité sont issus de sources renouvelables, l’usine est autonome en eau, surplombée de ruches et bordée par un verger.
Ils démontrent, par l’exemple, que la solidarité, la direction écologique et sociale donnée à l’entreprise, la participation de tous, donne du sens au travail de chacun, permet une constante amélioration des relations humaines et ainsi, de l’efficacité.
A l’heure où nous ne voyons pas d’issue à la désindustrialisation, à la délocalisation et à la montée inexorable du chômage, cet ouvrage propose une nouvelle voie. Une autre façon d’entreprendre ensemble est possible : elle existe déjà à Forest-sur-Marque, dans l’usine de Pocheco.

«Nous passons un tiers de notre vie à dormir et un tiers de notre vie au travail. Mieux vaut avoir un bon lit et un bon job.»

Emmanuel Druon


Pierre Rabhi semeur d'espoirs, Entretiens

Entretiens

Olivier Le Naire, Pierre Rabhi

Actes Sud

18,00

Ce long entretien est l'occasion pour Pierre Rabhi de s'adresser aux autres, mais aussi à lui-même, comme il ne l'avait jamais fait jusqu'à présent. Et d'approfondir sa réflexion tout en restant, selon son habitude, concret, humain, terrien. Et plus que jamais philosophe et poète. Après s’être longtemps adressé à un public fervent, Pierre Rabhi, paysan, philosophe et écrivain au parcours exceptionnel, a franchi une nouvelle étape dans la notoriété. Ses conférences attirent toujours plus de monde, il inspire films et articles, sans doute parce que son discours n’a jamais semblé si actuel dans un monde rongé par le doute et les désastres écologiques.
Au mois de mai, nous avons passé trois jours ensemble à parler “coeur à coeur” autour de la grande table de la salle à manger, dans cette maison ardéchoise que Pierre a restaurée de ses mains.
Nous avons abordé des thèmes aussi divers que la religion, l’amour, la vieillesse, le désarroi des jeunes, le sens de l’histoire, la non-violence, le travail, l’éducation, le statut de la femme, le mariage homosexuel, la procréation médicalement assistée, le nucléaire, la politique... et bien sûr l’écologie. Dans sa langue poétique, Pierre s’est aussi confié sur ses doutes, ses questionnements, son parcours franco-algérien, sa famille, ses amis chers, et ces paysans ardéchois qu’il fréquente chaque semaine au marché de Joyeuse depuis un demi-siècle.
Puissent ces paroles inspirer un nouvel espoir à tous ceux qui cherchent d’autres valeurs que celles qui dominent notre monde actuel.


L'école du Colibri

Isabelle Peloux, Anne Lamy

Actes Sud

22,00

Afin de sortir d'un système dans lequel elle ne pouvait pas mettre en pratique sa conception de l'éducation, Isabelle Peloux, professeur des écoles, quitte l'enseignement catholique après vingt-cinq années d'expérience et, en 2006, crée une école élémentaire différente au coeur du centre agroécologique des Amanins, dans la Drôme. En réaction à l'essoufflement du système éducatif français illustré par les résultats médiocres de la France aux enquêtes Pisa (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), qui mesure les performances des systèmes éducatifs des différents pays, Isabelle Peloux développe une pédagogie nouvelle : celle-ci repose sur la coopération plutôt que sur la compétition et vise à apprendre aux enfants à travailler autrement tout en respectant le programme scolaire habituel.
A cette fin, elle s'inspire de trois grands courants pédagogiques : le mouvement Freinet, fondé sur l'expression libre des enfants ; la gestion mentale d'Antoine de la Garanderie, qui explore, décrit et étudie les gestes mentaux de la connaissance ; le conflit sociocognitif, qui permet à l'enfant de prendre conscience du point de vue d'autrui et de reformuler le sien. Cette dernière méthode est enseignée dans les IUFM car elle est considérée comme la plus efficace pour apprendre, mais elle est peu mise en pratique en classe car elle génère des conflits entre élèves.
La pédagogie de la coopération pratiquée à l'école du Colibri s'attache à enseigner l'art de la rencontre aux trente-cinq élèves accueillis du CP au CM2 : les enfants se construisent à travers leurs échanges sociaux. Ainsi, face à un exercice, un élève cherche d'abord seul la solution, puis il échange le résultat de sa recherche avec d'autres élèves de sa section. Comme ce processus d'échange avec les autres engendre du débat et de la rivalité, cet enseignement est complété par une éducation à la paix, les rendant capables de gérer au mieux les conflits inhérents à toute relation avec l'autre.
Cette approche pédagogique donne des résultats extrêmement positifs au quotidien : les enfants manifestent une soif de connaissances et une joie d'être élève qui montrent que l'enfant aime naturellement apprendre s'il en comprend le sens et si la pédagogie proposée lui permet d'être actif dans ses apprentissages. Arrivés au collège, les élèves de l'école du Colibri gardent intact leur appétit d'apprendre et manifestent un respect envers les autres.
Ayant appris à donner le meilleur d'eux-mêmes, ces collégiens obtiennent de très bons résultats scolaires. Cette expérience de terrain n'est pas une méthode mais plutôt le résultat de trente ans de recherche, que chaque lecteur s'appropriera comme il le souhaite et enrichira de sa personnalité. L'ouvrage est émaillé d'exemples concrets, pris sur le vif en classe, et d'éléments plus théoriques sur lesquels repose la pédagogie de la coopération.


Changeons d'agriculture, Réussir la transition

Réussir la transition

Actes Sud

17,00

À l'occasion de la discussion sur la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, l'auteur de L'Agriculture biologique pour nourrir l'humanité – Démonstration (Actes Sud, 2012) décrit les étapes d'une transition réussie vers une agriculture biologique généralisée et les moyens collectifs et individuels que nous pouvons mettre en œuvre pour l'amorcer. Un guide à la portée de tous pour une amélioration environnementale, sociale et économique de l'agriculture.