6,95

Michael Morpurgo poursuit son exploration de la seconde guerre mondiale en prenant cette fois le point de vue d’une famille allemande. L’histoire d’une famille fuyant sa ville bombardée...accompagnée d’une jeune éléphante qui donne une touche de fantaisie à ce roman sombre !

Une fois encore Michael Morpurgo aborde subtilement la seconde guerre mondiale. Nous ne pouvons que vous inviter à découvrir ce roman ainsi que d’autres titres de cet auteur...si ce n’est déjà fait.


Éditions du Panama

Claudine Desmarteau (Salpote...) nous offre une version résolument actuelle du Petit Nicolas avec la gouaille et le ton caustique qui la caractérisent si bien. Gus est un préado pétri de contradictions. Il n’est pas matérialiste. Pas comme sa soeur Delphine qui pleure son Ipod nano cassé comme si l’amour de sa vie venait de lui briser le coeur. Pas comme son frère Romain, accro à son portable dernier cri autant qu’à son slim. Mais quand même, si les enfants meurent de faim dans le monde, ce n’est pas sa faute ; il la veut pour Noël sa console Ds Lite, et en noir s’il vous plaît ! Et même si ça le fait bien rire de voir pleurer les gens à la télévision dans le dernier concept d’émission réalité proche des gens, ce qui est sûr, c’est qu’il n’aime pas voir Delphine pleurer.
"Quand je serai une star et que je m’appelerai Brad, je serai gentil avec les gens ordinaires, je donnerai de l’argent aux clochards, je pardonnerai à ma famille d’être un peu nulle, j’achèterai des cheveux à Papa (il paraît qu’on peut se faire arracher des cheveux à l’arrièrre du crâne pour les replanter devant, mais ça coûte cher). Et je ferai ce que je veux quand je veux. J’aurai un ordinateur pour moi tout seul, une télé dans ma chambre, plein de chatons qui grimperont aux rideaux, et pas de patron. Voilà." En refermant ce livre, on se prête à rêver : quel grand Gus deviendra-t-il ?


Kaléidoscope

13,00

Thomas il est bête comme ses pieds !
Il fait des pieds de nez et il donne des coups de pied.
A cause de lui je m’emmêle les pieds.
Mais il devient gentil alors je perds pied,
et je me mets sur la pointe des pieds !
Thomas il est bête comme ses pieds !


Albin Michel

Joni l’élan et Vatanen le lièvre sont deux grands amis.
Le premier, doux rêveur, a pour but de devenir chanteur.
Le second, grand travailleur, est creuseur de terriers.

Ce recueil plein d’humour et très tendre nous raconte leur improbable amitié.