Bonjour tristesse
18,00

1954, Cécile, lycéenne parisienne passe l’été de ses dix-sept ans dans une villa avec son père Raymond, veuf, et Elsa, la maîtresse de ce dernier. Cécile et son père ont une relation fusionnelle, faite de plaisirs et d’insouciance. Cécile connaitra ses premières étreintes avec Cyril. L’ambiance change quand Raymond annonce l’arrivée d’Anne, une amie. Différente d’Elsa et Cécile, Anne est une femme stricte et moralisatrice, elle apprécie la culture, les bonnes manières et l’intelligence. Dès son arrivée, un combat subtil commence entre les trois femmes. Elsa tente de maintenir la relation avec Raymond, qui est aussi attiré par Anne. Quant à Cécile, elle craint de perdre la complicité qui la lie à son père, ainsi que leurs libertés. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare…


The end
19,00

Dans le cadre d'un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C'est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l'alerte d'un drame planétaire duquel seul Théodore et quelques survivants seront épargnés.

Serait-ce une nouvelle chance pour l'espèce humaine ?


L'adolescence / un âge à part entière
10,00

Jim Henson's Tale of sand

Henson, Jim / Juhl, Jerry / Perez, Ramon / Herring, Ian / Marcel, Patrick / Falk, Karen / Henson, Li

Paquet


I'm every woman
18,00

C’est d’épouses, fiancées et copines dont il est question dans ce livre… Madame Elvis Presley, Madame Joseph Staline, Madame Jackson Pollock… et plein d’autres. Réunies par un seul et même destin : être les victimes d’hommes incapables de se comporter de façon normale et raisonnable avec leur partenaire. Qui étaient vraiment ces femmes et comment leur désir de vivre un amour romantique a pu pourrir à un tel point toute leur existence ?

Page après page, Liv Strömquist lance ses flèches empoisonnées contre l’ordre patriarcal. Elle en explore dans les moindres recoins les dispositifs de domination sans oublier de donner au passage, toujours avec l’humour cinglant et la légèreté qui sont les siennes, des réponses à des questions telles : Qui étaient les pires boyfriends de l’Histoire ? Pourquoi Ingmar Bergman a cru bon féconder toutes les femmes qui en Suède avaient des ambitions artistiques ? Pourquoi l’archange Gabriel a appelé les femmes des « putains » ? Pourquoi tous les enfants sont-ils des conservateurs bien de droite ? Et pourquoi les hommes qui défendent le plus les valeurs de la famille nucléaire (à l’instar d’un certain Pape), ne vivent jamais dans des familles nucléaires ?

En s’appuyant sur des références qui vont de la sitcom Friends à la biographie de Staline de Simon Sebag Montefiore, Liv Strömquist poursuit avec intelligence et finesse sa critique sans concessions des valeurs masculines qui dominent la société contemporaine.