Notre sélection Littérature

Science-fiction

Expiration

Chiang, Ted

Denoël

23,00

Le retour tant attendu de l'auteur de La Tour de Babylone.
L’immense talent de Ted Chiang consiste à inventer des mondes radicalement nouveaux, ne répondant pas à nos lois physiques, dans lesquels les machines en disent long sur notre humanité.
Dans « Le marchand et la porte de l’alchimiste », conte semblable à ceux des Mille et Une Nuits, un commerçant de Bagdad propose l’usage d’une
porte bien étrange. « Le cycle de vie des objets logiciels » suit le parcours d’Ana Alvarado, qui développe des organismes numériques intelligents.
Dans « L’angoisse est le vertige de la liberté », le prisme permet d’ouvrir une fenêtre sur un monde parallèle et de communiquer avec son « double ».
Chacun des textes composant le recueil aborde des questions aussi vieilles que l’humanité (conscience, mémoire, identité...) avec un dénominateur
commun à tous : l’existence, ou non, du libre arbitre.
Ted Chiang y répond avec son style remarquable et son inventivité unique.


Le Cycle de Syffe – T.1 L'Enfant de Poussière
10,30

La mort d'un roi et l'éclatement politique qui s'ensuit plonge les Primautés de Brune dans le chaos. Syffe est un gamin des rues aux origines obscures qui se retrouve mêlé malgré lui aux intrigues de la ville où il grandit. Recruté contre son gré par la garde de Corne-Brune, une ville isolée sur la frontière sauvage, informateur puis espion pour le compte d'un seigneur local, son existence bascule lorsqu'il est sacrifié sur l'échiquier des manipulations, accusé à tort d'être l'auteur une série de meurtres au caractère occulte.

Le Cycle de Syffe est une saga réaliste conçue comme l'œuvre d'une vie, nourrie d'une passion conjuguée pour l'histoire et le récit moderne.
Récit initiatique sur un arrière-plan de tumulte historique, L'Enfant de poussière met en scène un monde en transition, écartelé entre un âge d'or révolu et un présent incertain.


Neuromancien

Au Diable Vauvert

22,00

Si Neuromancien a marqué la science-fiction, ce n'est pas uniquement parce qu'il est longtemps resté le seul roman de l'histoire à avoir remporté la sainte trinité des prix Hugo, Nebula et Philip K. Dick. En introduisant la notion de cyberspace, Wiliam Gibson devenait le père de la génération cyberpunk et changeait à tout jamais le visage de la science-fiction.

Case était le meilleur Hacker sur les autoroutes de l'information. Son cerveau étant directement relié à la matrice, il savait comme personne se frayer un chemin dans le cyberespace pour pirater des données pour le compte de riches clients. Voulant dépasser un de ses employeur, Case a été amputé de son système nerveux, le privant ainsi de l'accès à la matrice. Complètement déprimé, le jeune homme n'a plus aucun moyen de s'évader de la prison qu'est son corps, jusqu'au jour où une mystérieuse conspiration va lui offrir une seconde chance...


La Parabole du Semeur

Butler, Octavia Estelle

Au Diable Vauvert

9,00

2024. Dans ce qui reste des États-Unis, la peur et la violence règnent partout. Octavia Butler, qui se définit comme un outsider et sait que parler du futur est souvent la meilleure façon de parler du présent, est une jeune femme afro-américaine, ce qui explique sa vision dérangeante.

Évoquant le Président Donner, élu des U.S.A. d'un futur proche, le narrateur affirme ainsi : Donner [...] espère [...] suspendre les mesures de protection sociale, jugées trop coûteuses, et alléger les charges des employeurs prêts à embaucher des sans-abris et à les pourvoir d'un logement décent. Je me demande quelle est sa notion du "décent" [...]. Un lit dans un dortoir ? Un coin par terre ? Voilà l'Amérique de Donner, qui professe le mépris de toute législation du travail.

Le narrateur, jeune fille de quinze ans, comprend que le monde que ses parents ont connu ne ressuscitera pas et que la petite communauté familiale, ne résistera plus très longtemps aux attaques des pillards... Refusant la soumission aux grandes compagnies, qui offrent à leurs salariés la sécurité contre un véritable esclavage, l'héroïne tente de gagner une nouvelle terre promise.


Borne

Au Diable Vauvert

22,00

Dans une ville en ruine, détruite par la sécheresse et les conflits où les humains survivent comme des charognards, Rachel trouve Borne pendant une mission de récupération et le ramène à la maison. Borne est une masse verte vivante, plante ou animal inconnu, mais dégage un étrange charisme. Mère refoulée, Rachel garde Borne et s'attache à la créature comme à un enfant. Doué d'empathie, Borne montre à Rachel la beauté dans la désolation qui l'entoure.

Et alors que la créature grandit et commence à menacer l'équilibre du pouvoir dans la ville, elle modifier profondément les perceptions et émotions de ceux qu'elle côtoie.

Roman d'action riche en personnages, tableau saisissant d'un futur redoutable mais très crédible, roman sur la parentalité et l'amour, Borne parvient surtout à être une dystopie positive, guidée par l'espoir que la chose insuffle aux humains.