Sur la plage, les pavés

Sur la plage, les pavés

Bon... Les valises, le sac en tissu, bien rempli, offert par votre libraire... tout cela était un peu lourd, mais ça y est : vous êtes sur la plage, à la montagne, dans un refuge, un gîte, un hôtel, chez vous... Bref, vous êtes en vacances ! Avec des heures de lecture devant vous, et votre belle petite pile de précieux bouquins à vos côtés. Vous pensez alors avec tendresse, reconnaissance ou dépit (pff, quel pavé quand même !) à votre formidable libraire qui vous a concocté cette merveilleuse sélection.

Donc, sur la plage, les pavés... Ou à la montagne, dans un pré d'herbe vertes, ou chez vous - vous avez compris que nous n'avons en réalité rien contre les estivants qui n'ont pas les pieds dans le sable. L'important, c'est que vous ayez - enfin) un peu de temps pour vous lancer dans ces lectures que vous repoussiez depuis des siècles. il faut reconnaître que pour lire tous les pavés de notre sélection, épais volumes déjà classiques, il va vous falloir de très, très longues vacances ! Le risque est de vous faire détester par vos proches, vos enfants, animaux de compagnie... de par votre tendance asociale à vous isoler ainsi avec tous vos livres. Sachez qu'en cas d'incidences fâcheuses, Initiales décline toute responsabilité, et que nous déconseillons la projection desdits pavés. Loi de physique élémentaire : gros bouquin multiplié par vitesse du lancer...

Nous vous souhaitons malgré tout de merveilleux moments de lecture, d'évasion, des plongées dans des univers insoupçonnés, d'agréables moments d'échanges autour de vos lectures, tout cela et même plus. Bon été, belles lectures !

Wilfrid Séjeau, préseident d'INitiales

L'échelle de Jacob
26,00

Dans la malle laissée par sa grand-mère Maroussia avant sa mort, Nora découvre des lettres échangées avec son grand-père, Jacob. Féministe avant la révolution, danseuse artistique et communiste ardente, la belle Maroussia a ses propres convictions intellectuelles. Mais les rêves et les ambitions du jeune couple croulent sous le poids de l’histoire soviétique. Et quand Jacob est relégué en Sibérie pour sabotage, même son fils, le père de Nora, lui tourne le dos. Le destin du grand amour de ses grands-parents ne reflète cependant que le début des événements qui marqueront la vie de Nora. Scénographe passionnée et assoiffée de liberté, elle choisit elle-même ses amants et ses projets, élève son fils seule et découvre peu à peu la puissance de ces liens avec ses proches. Sur les traces de la correspondance de ses propres grands-parents, Ludmila Oulitskaïa conte avec autant de tendresse que d’ironie mélancolique les hauts et les bas, la grande et la petite histoire de quatre générations d’une famille, tout en décrivant délibérément ce XXᵉ siècle russe
comme celui des femmes.
Ludmila Oulitskaïa, née en 1943 dans l’Oural, est aujourd’hui considérée comme l’auteure russe contemporaine la plus importante. Son œuvre est traduite dans plus de quarante langues.


Boussole
9,80

Insomniaque, sous le choc d’un diagnostic médical alarmant, Franz Ritter, musicologue viennois, fuit sa longue nuit solitaire dans les souvenirs d’une vie de voyages, d’étude et d’émerveillements. Inventaire amoureux de l’incroyable apport de l’Orient à la culture et à l’identité occidentales, «Boussole» est un roman mélancolique et enveloppant qui fouille la mémoire de siècles de dialogues et d’influences artistiques pour panser les plaies du présent. Une magnifique déclaration d’amour à l’Orient, qui a valu à Mathias Enard le prix Goncourt 2015.


Le musée de l'Innocence
11,20

Kemal, un jeune homme d’une trentaine d’années, est promis à Sibel, issue comme lui de la bonne bourgeoisie stambouliote, quand il rencontre Füsun, une parente éloignée et plutôt pauvre. Il tombe fou amoureux de la jeune fille, et sous prétexte de lui donner des cours de mathématiques, la retrouve tous les jours dans l’appartement vide de sa mère. En même temps, il est incapable de renoncer à sa liaison avec Sibel. C’est seulement quand Füsun disparaît, après les fiançailles entre Sibel et Kemal célébrées en grande pompe, que ce dernier comprend à quel point il l’aime. Kemal rend alors visite à sa famille et emporte une simple réglette lui ayant appartenu : ce sera la première pièce du musée qu’il consacrera à son amour disparu. Puis, il avoue tout à Sibel et rompt les fiançailles. Quand, quelque temps après, Kemal retrouve la trace de Füsun, mariée à son ami d’enfance Feridun, son obsession pour la jeune femme montera encore d’un cran… Le musée de l’innocence est un grand roman nostalgique sur l’amour, le désir et l’absence, une nouvelle preuve de l’immense talent de l’écrivain turc.
>Le musée de l’Innocence est un grand roman nostalgique sur la passion, le désir et l’absence, une nouvelle preuve de l’immense talent d'Orhan Pamuk, prix Nobel de littérature 2006.


L'Infinie Comédie
19,90

L’Amérique, dans un futur proche.

Les U.S.A., le Canada et le Mexique ont formé une fédération surpuissante, et la Société du Spectacle a gagné : les habitants ne vivent plus qu’à travers la télévision, les médicaments, l’ultra-consommation et le culte de l’excellence. Parmi eux, la famille Incandenza, avec les parents James et Avril et leurs trois fils – dont Hal, un tennisman surdoué promis à un brillant avenir. Mais de dangereux séparatistes québécois, en lutte

contre la fédération, traquent cette famille singulière pour mettre la main sur une arme redoutable : L’Infinie Comédie, une vidéo réalisée par James Incandenza, qui suscite chez ceux qui la regardent une addiction mortelle…

Livre culte dès sa parution aux États-Unis en 1996, ce texte prophétique a fasciné ses lecteurs dans le monde entier. Considéré comme l’un des cent meilleurs romans du XXe siècle, L’Infinie Comédie est enfin publié en France.


Écoute la ville tomber
22,50

Becky, Harry, Leon. Ils quittent Londres en pleine nuit, une valise d’argent pour seule ressource, avec la furieuse envie d’échapper à tout et de se réinventer. Comment en sont-ils
arrivés là ? Que cherchent-ils à fuir ?
Kate Tempest attrape le lecteur à chaque phrase en évoquant ces enfants du désordre, abîmés par la solitude et les déceptions avant même d’avoir trente ans, mais qui s’obstinent à poursuivre leurs rêves. Vendre de la drogue, danser, s’étourdir, ne sont que des manières d’essayer de vivre, intensément, éperdument.