Le cannabis et sa consommation
EAN13
9782200355814
ISBN
978-2-200-35581-4
Éditeur
Armand Colin
Date de publication
Collection
128
Nombre de pages
127
Dimensions
18 x 13 x 0 cm
Poids
134 g
Langue
français
Code dewey
616.863
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le cannabis et sa consommation

De

Armand Colin

128

Offres

Introduction?>Longtemps associé à l'image des hippies ou des rastas et donc à une philosophie festive, pacifique et parfois même mystique, le cannabis donne lieu désormais à des modalités d'usage souvent préoccupantes en termes de santé publique.La sélection de variétés puissamment actives sur le système nerveux central, des techniques de consommation visant à obtenir des effets accrus, l'attrait pour cette drogue d'une population de plus en plus jeune, son association fréquente à d'autres substances psychoactives posent des problèmes différents de ceux rencontrés il y a trente ans. De ce fait, cannabis et cannabisme n'ont pas le même sens pour l'actuelle génération d'adolescents que pour la génération de leurs parents issus du baby-boom.De nombreuses publications, des avis et des recommandations de sociétés savantes font écho à cette problématique nouvelle qu'éclairent les progrès importants réalisés depuis vingt ans dans la connaissance neurobiologique des effets du cannabis. Ces travaux soulignent tous les conséquences péjoratives qu'induit une consommation régulière de cannabis à l'adolescence – période de grande vulnérabilité psychologique et neurologique –, l'existence d'une dépendance à cette drogue et, surtout, mettent en exergue des liens entre cannabisme et troubles mentaux d'allure psychotique, posant une question : un usage chronique de cannabis peut-il altérer durablement le fonctionnement du cerveau ?Qu'il rencontre un étudiant, un médecin, un intervenant social, un éducateur ou, simplement, un citoyen intéressé a fortiori, bien sûr, s'il est usager de la plante et de ses dérivés... ce livre propose au lecteur un panorama actualisé et référencé avec précision, permettant de disposer de pistes bibliographiques susceptibles de nourrir une réflexion personnelle sur les conséquences qu'emporte la consommation de cannabis1.1 Parti est pris ici de ne pas aborder la question de l'utilisation du cannabis, de ses dérivés et des cannabinoïdes de synthèse en thérapeutique.?>1?>Une plante qui devient drogue?>Le cannabis ou chanvre est une plante originaire des contreforts de l'Himalaya. Elle fut anciennement cultivée dans l'actuelle province du Yunnan, en Chine (Bouloc 2006). Les recherches en palinologie (étude des pollens) prouvent ainsi que le chanvre était utilisé plus de 8 000 ans avant notre ère... Cette plante a accompagné les migrations humaines et sa production s'est généralisée à l'ensemble de l'Orient et de l'Occident : l'Antiquité grecque et romaine utilisait le chanvre, dont la culture connut un essor important au Moyen-Âge. Des millénaires durant, elle a rendu à l'homme des services innombrables, avant que l'explosion du monde industriel ne lui soit fatale et que sa production décline au point d'être devenue quasiment anecdotique. Cependant, aujourd'hui, une double relecture de la question s'impose : d'une part, le cannabis connaît un regain d'intérêt car il se prête à de nombreuses réalisations manufacturées et technologiques respectueuses de l'environnement ; d'autre part, des variétés du même cannabis posent, à la suite d'un usage abusif, des problèmes de santé publique méritant d'être pris en compte. Seul ce second point sera abordé dans cet ouvrage.1. Fibres ou résine : deux variétés d'une même plante?>Le chanvre a été décrit en 1753 par le naturaliste suédois Karl von Linné sous le nom de Cannabis sativa. Cette plante de la famille des Urticacées a un port herbacé. C'est une dicotylédone, généralement dioïque1 aux feuilles palmatiséquées caractéristiques (Richard & Senon 2002).Les botanistes considèrent qu'il n'existe qu'une espèce de cannabis. Ses nombreuses formes diffèrent par leur morphologie, par la durée de leur cycle végétatif ou par leur composition chimique qualitative et quantitative. Elles sont groupées, du point de vue de leurs utilisations, en deux grands ensembles (Bouloc 2006) :• Variétés à fibre, dites « textiles » ou « industrielles ». Ces variétés sont utilisées depuis des millénaires pour leurs fibres permettant de fabriquer les cordages et les voiles des navires, des vêtements et des espadrilles, du parchemin et du papier, mais également pour leurs graines (chènevis). La surface de culture du chanvre textile est, au plan mondial, comprise entre 125 000 et 130 000 hectares en 20092, dont quelque 15 000 hectares dans l'Europe des 25. La France est l'un des Etats membres les plus importants producteurs, avec une surface cultivée d'environ 12 000 hectares (Aube-et-Marne, Haute-Saône, Haute-Garonne, Vendée) et une production de matière sèche d'environ 120 000 tonnes. Ce chanvre est aujourd'hui destiné à la production de fibres en vue de l'obtention de laine de chanvre, de chènevote pour le bâtiment, de litières animales et d'une pâte à papier de qualité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.