Tokyo ville occupée
EAN13
9782743621254
ISBN
978-2-7436-2125-4
Éditeur
Rivages
Date de publication
Collection
Rivages Noir
Nombre de pages
352
Dimensions
23 x 15 x 2 cm
Poids
532 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tokyo ville occupée

De

Traduit par

Rivages

Rivages Noir

Offres

Par une nuit d'hiver, un écrivain court à perdre haleine dans les rues de Tokyo. Une ville peuplée de survivants et de fantômes, dévastée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Une ville où le crime a frappé.

Le 26 janvier 1948, un homme se présente dans une succursale de la Banque Impériale. Il dit être un médecin envoyé par le ministère de la Santé pour procéder à une vaccination du personnel à cause d'un cas de dysenterie signalé dans le quartier. Il sort deux flacons de sa sacoche, en transfère le contenu dans des bols à thé et ordonne aux seize employés d'avaler rapidement le liquide. Ces derniers ne tardent pas à se tordre de douleur ; douze d'entre eux succomberont.

A partir de cette terrible affaire, l'écrivain veut faire un livre. Pour cela, il va convoquer les voix de douze personnages liés au drame ; à travers des carnets, des lettres, des récits, des souvenirs, il tente de ressuciter les morts et d'atteindre la vérité. C'est ainsi qu'il nous entraîne dans une quête vertigineuse et nous fait entrevoir les dessous proprement effroyables du massacre de la Banque impériale.

Fidèle à sa méthode, David Peace part d'une affaire criminelle réelle dont il propose une interprétation terrible, renvoyant à l'histoire du Japon. Structuré autour de douze points de vue, à la manière du Rashomon de Kurosawa, ce livre fascinant est totalement habité par la voix des personnages autant que par celle de l'auteur dont la virtuosité stylistique est à son apogée.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

11 novembre 2010

David Peace : Tokyo ville occupée Rivages Thriller

Dans "Tokyo ville occupée", David Peace part d'un fait réel, le vol de la Banque Impériale à Tokyo le 26 Janvier 1948 qui entraîne la mort par empoisonnement de douze des seize employés. En effet, un homme se présentant comme ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur David Peace
Plus d'informations sur Jean-Paul Gratias