EAN13
9782380720136
ISBN
978-2-38072-013-6
Éditeur
Kimé
Date de publication
Nombre de pages
200
Dimensions
21 x 14 x 0 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tumultes n°56

La politique au cœur de l’œuvre et des mondes. Nouvelles lectures de Merleau-Ponty

Kimé

Offres

Issu d’une journée d’étude organisée par Marc Crépon, Emmanuel de Saint-Aubert et Jérôme Melançon, ce numéro interroge l’œuvre du philosophe pour en retrouver le sens tant historique que contemporain en faisant retour sur des moments parfois négligés de l’œuvre de Merleau-Ponty : ses écrits, à la fin de la guerre, sur la relation entre la morale et la politique ; ses références marxistes spécifiques dans la seconde moitié des années 1940 ; la signification politique contemporaine de la Note sur Machiavel ; la critique faite des Aventures de la dialectique ; enfin, sa position politique précise à la fin des années 1950, c’est-à-dire l’idée toujours pertinente d’un nouveau socialisme et d’un nouveau libéralisme.
Les contributions réunies dans une première partie procèdent à une relecture de certains textes politiques de Merleau-Ponty afin d’en faire ressortir de nouveaux motifs. C’est ainsi que Cl. Dodeman présente les leçons et le réalisme anti-moraliste que le philosophe tire de la guerre et de l’occupation allemande, qu’A Feron montre comment sa relation de plus en plus critique au marxisme inclut néanmoins un retour à l’idée de dialectique qui prendra un nouveau sens, tandis que D. Belot voit dans Les aventures de la dialectique l’occasion pour Merleau-Ponty d’une redéfinition de son intention philosophique face aux nombreuses lectures critiques qui en ont été faites. J. Melançon exhibe pour sa part le travail politique effectué par le philosophe dans l’accompagnement critique des milieux mendésistes au moment où il s’agira de commencer à imaginer un régime au-delà du socialisme et du libéralisme. Une seconde partie s’inspire de la phénoménologie merleau-pontienne pour interpréter des situations contemporaines. Les luttes de femmes contre le développement hydroélectrique en Turquie (Ö. Yaka), celles des paysans qui se réapproprient des terres au Brésil (D. Furukawa Marques), ou encore les suites d’un conflit armé interne au Pérou (K. I. Mansilla Torres) gagnent ainsi une nouvelle intelligibilité et présentent la violence et le conflit à travers des récits personnels. Enfin, de nouvelles interprétations des thèmes de l’intersubjectivité et de la chair permettent une réévaluation et une réélaboration des idées politiques en Afrique (A. B. Lendja Ngnemzué) et au Japon (S. Matsuba).
Ce numéro se veut donc avant tout une contribution à la philosophie politique contemporaine, qui puise à l’œuvre de Merleau-Ponty pour faire sens du monde et d’une pluralité de rapports au monde.
S'identifier pour envoyer des commentaires.