La domination politique en Turquie, Une analyse relationnelle du régime turc
EAN13
9782811129927
ISBN
978-2-8111-2992-7
Éditeur
Karthala
Date de publication
Collection
Meydan
Nombre de pages
336
Dimensions
24 x 16 cm
Poids
538 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La domination politique en Turquie

Une analyse relationnelle du régime turc

Karthala

Meydan

Offres

Ce livre analyse les reconfigurations du politique en Turquie en mettant à l’épreuve différentes perspectives et en proposant de nouveaux questionnements, élaborés principalement à partir d’enquêtes qualitatives sur la Turquie et de réflexions théoriques construites sur d’autres terrains. En observant les ramifications économiques, confessionnelles, ethniques et sociales de la domination politique et de sa contestation, les historiens, anthropologues, sociologues et politistes rassemblés ici étudient notamment : les modalités de structuration et de reproduction des champs du pouvoir ; les processus d’autonomisation et de perte d’autonomie des institutions et des champs sociaux ; les modes de légitimation et de contestation des ordres politiques. Ce faisant, les contributions portent sur les intermédiaires de gouvernement, les maires de quartier, les stratégies syndicales, les manifestations, les politiques publiques, les madrasas clandestines kurdes, la démilitarisation de la politique étrangère et la répression menée par l’État à l’encontre de ses opposants à l’étranger. L’ouvrage apporte ainsi une contribution importante aux débats en sciences sociales relatifs à la recomposition des États et des modes de gouvernement, à l’hybridation des régimes politiques, aux compétitions/coopération entre différentes échelles de pouvoirs et à l’articulation des dynamiques locales, nationales et internationales dans la pérennisation et la contestation des rapports de domination politique. Isil Erdinç est enseignante-chercheuse au sein du département des sciences sociales et des sciences du travail de l’Université libre de Bruxelles et rattachée au centre de recherche METICES. Elle est l’auteure de Syndicats et politique en Turquie (2002-2015) (Dalloz, 2018). Benjamin Gourisse est professeur de science politique à l’Institut d’études politiques de Toulouse. Il est l’auteur de La Violence politique en Turquie (Karthala, 2014) et de L’Art de l’État (en codirection avec M. Aymes e
S'identifier pour envoyer des commentaires.