La dépossession ou Du remplacisme global, Essai
EAN13
9782491446901
ISBN
978-2-491-44690-1
Éditeur
NOUVELLE LIBRAI
Date de publication
Collection
DANS L'ARENE
Nombre de pages
844
Dimensions
21,5 x 14 x 4,6 cm
Poids
1040 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La dépossession ou Du remplacisme global

Essai

De

Nouvelle Librai

Dans L'Arene

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
« Lorsqu’à l’été de 1882 mourut Dieu, dans une page deNietzsche, Il fut remplacé par la Science comme instance suprême de la vérité. La nouvelle religion est aussi menacée d’impostures que la précédente, et pourrait bien durer moins, mais elle règne comme aucune avant elle. Elle remplace le regard, l’expérience sensible, le réel tel que l’ont éprouvé, aimé et subi les peuples durant des millénaires, et jusqu’au chagrin. Elle se substitue à tout, elle a réponse à tout, elle se charge de tout. C’est pour l’homme la dépossession suprême. Ses yeux, ses mots, son aptitude à tirer la moindre conclusion de ce qu’il observe ou subit, rien ne lui est plus de rien. Toute pertinence lui est ravie. Taylor comprend cela tout de suite et proclame le remplacement de l’homme par le Système, au nom du Management scientifi que de ce qui sera bientôt le parc humain. Inspiré par les Abattoirs de Chicago, Ford ajoute à la doctrine la chaîne de montage et ouvre la voie à l’industrialisation totale de l’espèce, aux applaudissements rivaux du communisme et du nazisme. Vertueuse synthèse des grands totalitarismes modernes, le remplacisme global, du producteur devenu consommateur de la Terre, fait gratuitement un produit. Pour garantir son interchangeabilité, il procède à sa liquéfaction avant liquidation. Il n’y faut que sa dépossession : de la race (c’est fait), du sexe (c’est en cours), de la conscience (l’école, la culture et la drogue y pourvoient), de son pays (le Grand Remplacement l’assure). »Renaud Camus
S'identifier pour envoyer des commentaires.