EAN13
9782490077762
ISBN
978-2-490-07776-2
Éditeur
B42
Date de publication
Nombre de pages
200
Dimensions
3 x 2 x 0,1 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Écouter, assembler

Quai M, un chantier habité par Compagnie architecture.

B42

Offres

« Poser la première pierre », «  couler les fondations », « couper le ruban », « monter les marches » : le monde de la construction est habité de symboliques puissantes, diffusées dans le vocabulaire commun mais peu questionnées et encore moins réinvesties. Il existe pourtant dans ce même milieu d’autres démarches, tout aussi imagées et signifiantes, d’autres imaginaires, qui prennent forme dans d’autres rituels, en permanente réinvention, que cet ouvrage souhaite mettre en avant.
Le Quai M est la future scène de musiques actuelles (SMAC) de La Roche-sur-Yon en Vendée. C’est un équipement audacieux, qui ouvrira ses portes à l’automne 2022 dont la réalisation architecturale a été confiée à l’agence bordelaise Compagnie architecture et la gestion et programmation à l’association Fuzz’Yon. De leurs propositions a émergé un bâtiment contemporain en béton et en bois, glissé entre les voies ferroviaires et la ville, un signal fort, graphique et lumineux, rayonnant sur le territoire alentour.
Cet ouvrage vient mettre en lumière le processus de travail atypique mis en œuvre et ainsi rapprocher les mains qui dessinent des mains qui réalisent, en suivant au plus près chaque étape du chantier. Envisager la construction comme un fait culturel – d’autant plus quand l’objet de ce chantier est un lieu à vocation artistique – en accueillant et nourrissant une forme d’expérimentation constructive quotidienne. Et donc rendre ce projet « d’intérêt public » en montrant l’acte de construire qui s’y déroule aux yeux de tous et toutes.
Au cours de ce processus, Edith Hallauer, Julia Vallvé et Compagnie architecture ont constitué une équipe éditoriale ad hoc, qui a eu pour vocation, en agrégeant des pratiques de journalisme, de recherche et d’édition, de documenter ce chantier et les processus qui y ont cours. De ce travail d’enquête a emergé Là où la forme prend, un récit immersif et documenté sur les dynamiques sous-tendant un projet architectural et mis ici en œuvre des architectes pour qui « l’architecture n’est pas l’exécution d’un objet sur plan, mais la conduite souple d’un processus ».
Cet ouvrage atypique, écrit à la première personne à la manière d’une véritable enquête, revient sur l’acte de construire, l’usage de la maquette et du dessin, la commande publique, la transmission via la permanence architecturale mais également le hasard et l’imprévu inhérents à tout projet. En parallèle de ces axes thématiques apparaissent en filigranes les grandes étapes du chantier telles que documentées par le photographe David Fugère depuis les prémices du projet.
S'identifier pour envoyer des commentaires.