Le mystère de Roccapendente
EAN13
9782267023596
ISBN
978-2-267-02359-6
Éditeur
Christian Bourgois
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Nombre de pages
218
Dimensions
20 x 12 x 1 cm
Poids
194 g
Langue
français
Langue d'origine
italien
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le mystère de Roccapendente

Christian Bourgois

Littérature étrangère

Offres

Toscane, juin 1895. Pellegrino Artusi est invité au château du Baron de Roccapendente, réputé pour sa bonne table. L’arrivée du célèbre gastronome est loin de réjouir tous les occupants des lieux. Le Baron vit entouré de sa vieille mère et de ses trois enfants : Gaddo, jeune homme paresseux et poète médiocre ; Lapo, un bon à rien ; et Cécilia, la spirituelle cadette qui ręve de pouvoir étudier à une époque où les femmes peinent à s’émanciper. Le premier soir, tous les habitants des lieux se réunissent autour d’un succulent dîner à l'’issue duquel, épuisé tant par son voyage que par ses agapes, Artusi part directement se coucher.
A son réveil, il trouve le château sans dessus dessous : Teodoro, le fidèle majordome, vient d’'être retrouvé mort, empoisonné, dans la cave qui était pourtant fermée à clef de l'’intérieur... Le lendemain, quelqu'’un tire un coup de fusil sur le Baron, le blessant grièvement. Chacune des personnes présentes est alors interrogée par l’'auxiliaire de la police locale appelé pour enquęter sur ces crimes. L’irruption de ce policier – qui se réjouit un peu trop ouvertement de s'être enfin vu confier une affaire digne d’intérêt – dans l’enceinte confinée du château et ses questions dérangeantes irritent profondément la famille du Baron. Les soupçons ne tardent pas à se porter sur Agatina, la fiancée du défunt Teodoro. C’est sans compter l’intervention de Pellegrino Artusi, grand amateur de romans policiers à ses heures perdues, qui va diriger l’'enquêteur dans la bonne direction.

Le héros de ce roman, Pellegrino Artusi, a réellement existé. Né en 1820 en Emilie-Romagne dans une famille de commerçants, il publie en 1891 La science en cuisine et l’art de bien manger, premier livre de cuisine rassemblant des recettes venant de toutes les régions de l'Italie. Pellegrino Artusi est aujourd’hui encore considéré comme le fondateur de la tradition gastronomique italienne.
Best-seller en Italie, ce roman policier plein d’esprit, déjŕ traduit en cinq langues, offre une intrigue fort habile. Marco Malvaldi reprend en effet tous les codes du polar classique – unité de temps et de lieu, un crime qui se déroule dans une chambre close, des interrogatoires individuels et la réunion finale de tous les habitants dans le salon pour révéler le nom du coupable – en les agrémentant d’une bonne dose d’humour.
Plus qu’un simple roman policier, Le mystčre de Roccapendente dresse également le portrait passionnant d’une Italie en pleine mutation, et établit des parallčles entre l’Italie de 1895 et l’Italie berlusconienne.
L’auteur convoque ainsi l’histoire italienne en ancrant son intrigue quelques années seulement aprčs l’Unité, et aborde avec légčreté des questions qui sont, aujourd’hui comme ŕ cette époque, au cœur de l’identité italienne : l’opposition entre religion et raison, entre superstition et rigueur scientifique, entre privilčges de la noblesse et aspirations égalitaires, entre structures patriarcales et désirs d’émancipation. La présence d’un narrateur extérieur, ancré dans notre époque, autorise d’habiles renvois entre les deux périodes.
La gastronomie occupe également une place importante dans ce roman, comme dans la construction de l’identité nationale italienne. Notre édition du Mystčre de Roccapendente inclura quelques recettes de cuisine italienne traditionnelle, tirées du célčbre opus de Pellegrino Artusi, encore inédit en France.

Ť Parmi les personnages historiques rappelés ŕ la vie pour s’improviser détective, manquait encore Pellegrino Artusi. Malvaldi a remédié ŕ ce manque en l’enrôlant dans Le mystčre de Roccapendente. Et il a bien fait, pour deux trčs bonnes raisons. La premičre : en dépit de la profusion des livres de recettes, le livre d’Artusi (La Science en cuisine et l’art de bien manger) est encore le plus fiable. La seconde : le roman hérite de l’esprit subtil, du côté ŕ la fois débonnaire et désabusé, et de l’intelligence étincelante de son protagoniste. ť La Stampa
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
15 novembre 2016

Marché de noël 2016 : la gourmandise

Invité à passer quelques jours chez le Baron de Roccapendente, le célèbre gastronome italien et auteur de "La Science en cuisine et l’art de bien manger", Pellegrino Artusi s’attendait à tout sauf à devoir résoudre un meurtre!! Qu’à cela ne ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

par
6 juin 2012

Note liminaire : Pellegrino Artusi est un personnage réel. Né en 1820 dans une famille de commerçants, il profite de ses voyages dans son pays pour compiler les meilleures recettes des régions. Le livre qu'il publie ensuite est vite un ...

Lire la suite