La résistance africaine à la romanisation
EAN13
9782707146922
ISBN
978-2-7071-4692-2
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Textes à l'appui
Nombre de pages
634
Dimensions
22 x 13 x 4 cm
Poids
656 g
Code dewey
325.337
Fiches UNIMARC
S'identifier

La résistance africaine à la romanisation

De

Préface de

La Découverte

Textes à l'appui

Offres

Succès ou échec de Rome en Afrique du Nord ? Vieux et vain débat qui oppose encore chantres et détracteurs de la romanisation. Le présent livre - devenu un classique depuis sa publication en 1976 - est né du désir de rompre avec cette problématique surannée. À travers l'étude de la résistance à la romanisation, c'est une vision renouvelée d'un épisode capital de l'histoire africaine qu'il tente de présenter : une vision qui remette enfin la population indigène de l'Afrique romaine — négligée ou ignorée par une documentation partiale et lacunaire — au centre de sa propre histoire. La notion de résistance joue donc ici le rôle de concept unificateur. Elle permet de regrouper en un ensemble cohérent les diverses formes de la réaction africaine à la présence romaine, depuis le soulèvement contre une occupation étrangère jusqu'au refus, total ou partiel, d'une culture importée. D'où la multiplicité des sujets abordés dans l'ouvrage. La première partie, consacrée aux problèmes militaires, analyse les causes des révoltes indigènes et les raisons de leur relative inefficacité. La seconde partie s'efforce de prendre la mesure exacte de l'héritage africain et de l'apport romain dans les domaines de la religion, de l'organisation sociale et administrative, du langage et de l'onomastique. Au terme de ces analyses apparaît la singularité du destin de l'Afrique romaine, fait d'une multitude d'histoires partielles — croisées ou parallèles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Marcel Bénabou
Plus d'informations sur Michel Christol