La Machine à détruire, Pourquoi il faut en finir avec la finance
EAN13
9782021536874
ISBN
978-2-02-153687-4
Éditeur
Seuil
Date de publication
Nombre de pages
180
Dimensions
2,6 x 19,3 x 2,1 cm
Poids
658 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Machine à détruire

Pourquoi il faut en finir avec la finance

Seuil

Offres

Autre version disponible

Les crises financières se succèdent et se ressemblent. Chaque fois, pour éviter le chaos, les États et les banques centrales interviennent. Mais que sauvent-ils ? Quel rapport cela a-t-il avec l’augmentation rapide des inégalités et de l’endettement des États, avec la dégradation des services publics, ou encore avec les résistances à travers le monde ?
La Machine à détruire revient sur ces crises et ce qui les suit, et s’interroge sur la place croissante des banques et de la finance dans nos existences. Suffira-t-il de déplacer l’argent vers des investissements plus verts ? Les solutions financières sont-elles à la hauteur de leurs promesses ? Peut-on se permettre de laisser les banques au centre du système ?
Loin de nous écraser avec des notions techniques et lointaines, Aline Fares et Jérémy Van Houtte proposent plutôt un regard limpide et des analyses drôles et documentées sur la finance, à partir d’expériences familières et vécues.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Les « Chroniques d’une ex-banquière » ont été créées par Aline Fares à Bruxelles au cours du printemps 2017, dans le cadre d’une formation d’accompagnement à la création de conférences gesticulées organisées par l’ASBL La Volte.

De banquière à comédienne, Aline nous évoque son parcours atypique ou le doute a fait place à la conviction de la trop grande puissance des banques et de leur nocivité.

Entretien réalisé par Stéphane Dujardin pour Rosalux à la bourse du travail de Saint-Denis

La conférence gesticulée d'Aline est disponible en intégralité sur Rosalux - www.rosa-lux.fr

© Rosalux