Stupeur et dialectique
EAN13
9782743623968
ISBN
978-2-7436-2396-8
Éditeur
Rivages
Date de publication
Collection
PR.RI.GF.PHILO.
Nombre de pages
93
Dimensions
20 x 12 x 0 cm
Poids
102 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Stupeur et dialectique

De

Rivages

Pr.Ri.Gf.Philo.

Offres

Ce texte, inédit en français, pourrait servir de guide et d'appui pour tous ceux qui s'apprêtent à entreprendre des études de philosophie. La question de fond qu'il pose est celle des stratégies que l'homme a mises au point pour « s'expliquer à lui-même » la réalité. Florenski est un penseur absolument unique en son genre, qui rappelle ces intellectuels de la Renaissance capables de maîtriser les domaines de la connaissance les plus variés. Il fut physicien, mathématicien et ingénieur électronique, mais aussi philosophe et théologien, théoricien de l'art et linguiste. Cela ne le portait cependant en rien vers des syncrétismes ou des conciliations aimables : on a rarement assisté à une prise de position aussi sévère face aux prétendues vérités de la science. Ses arguments sont d'une finesse si grande qu'ils anticipent bon nombre des thèmes de l'épistémologie du XXe siècle.
Car seule la philosophie se révèle capable de tenir le rythme de la vie : sa méthode, la dialectique, l'enracine avec une telle force dans la mutabilité des faits qu'elle ne peut jamais être désarçonnée. Et cet enracinement mobile est rendu possible par l'autre élément fondamental de la pensée philosophique qu'est la stupeur, ce « sentiment aigu d'ouverture au novum ». Voilà la source la plus authentique de la philosophie, dont Platon et Goethe, Hamlet et Dostoïevski, Descartes, Condillac et Kant, Novalis et Schelling, la première tradition apostolique et la grande mystique russe témoignent, chacun à sa manière. Jusqu'à l'apôtre Thomas, figure exemplaire de la philosophie, qui incarne le plus parfaitement ce sens originaire de la stupeur conduisant l'être humain au seuil de la connaissance intégrale et des vérités dernières de la vie et de la mort, sur le bord de l'invisible mystère.
S'identifier pour envoyer des commentaires.