Raoul de Cambrai, Chanson de geste du XIIè siècle
EAN13
9782253064541
ISBN
978-2-253-06454-1
Éditeur
Le Livre de poche
Date de publication
Collection
Le Livre de poche. Lettres gothiques (4537)
Nombre de pages
544
Dimensions
17,8 x 11 x 2,5 cm
Poids
285 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
841.1
Fiches UNIMARC
S'identifier

Raoul de Cambrai

Chanson de geste du XIIè siècle

Traduit par

Édité par

Le Livre de poche

Le Livre de poche. Lettres gothiques

Offres

Lettres gothiques
Collection dirigée par Michel Zink
La collection Lettres gothiques se propose d'ouvrir au public le plus large un accès à la fois direct, aisé et sûr à la littérature du Moyen Age.
Un accès direct en mettant sous les yeux du lecteur le texte original. Un accès aisé grâce à la traduction en français moderne proposée en regard, à l'introduction et à des notes nombreuses. Un accès sûr grâce aux soins dont font l'objet la présentation du texte et son commentaire. La collection Lettres gothiques offre ainsi un panorama représentatif de l'ensemble de la littérature médiévale.

La chanson de geste de Raoul de Cambrai est le récit d'une vendetta féodale qui oppose Raoul de Cambrai, puis, après sa mort, les membres de sa famille, au lignage d'Herbert de Vermandois, et en particulier à son petit-fils Bernier. Bernier se trouve être au début l'écuyer de Raoul en même temps que son ami. Mais, après avoir été déchiré entre ces fidélités contradictoires, il rejoint son clan familial lorsque Raoul provoque la mort de sa mère en incendiant le couvent d'Origny où elle s'était retirée.
L'intérêt de cette œuvre est historique aussi bien que littéraire. Elle offre une peinture vivante et réaliste, dans sa démesure, d'un conflit féodal. On y discerne d'ailleurs le souvenir déformé et lointain d'événements réels qui remontent au xe siècle.
Pour la première fois, cette chanson de geste justement célèbre est rendue accessible et traduite en français moderne.
Introduction, notes et traduction de William W. Kisler, professeur de français à l'université du Texas (Austin). Texte édité par Sarah Kay, lecturer à l'université de Cambridge.
S'identifier pour envoyer des commentaires.