EAN13
9782864327325
ISBN
978-2-86432-732-5
Éditeur
Verdier
Date de publication
Collection
Verdier poche
Dimensions
17 x 11 x 2 cm
Poids
275 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Lire l'"Alcibiade" de Platon, c'est entrer dans la philosophie, commencer. Et le commencement n'est jamais anodin. En lui se joue déjà en quelque sorte le devenir de ce qui commence. Non que tout soit décidé par avance ou pré-déterminé, mais tout commencement véritable contient en lui les noeuds fondamentaux que le devenir aura à dénouer ou à resserrer. Le commencement de la philosophie est lié, à en croire l'"Alcibiade", à la ruée vers le politique, ainsi qu'à l'exigence du souci de soi. D'emblée la philosophie s'y donne dans son entrelacement avec le politique, dessinant une figure essentielle - grecque - de l'humain. Elle se donne aussi, chez Platon, comme entrelacement de "logos" et de "muthos", dessinant une figure essentielle de l'intellection ou, mieux de l'intelligence.
Que l'"Alcibiade commence", doit s'entendre au sens où se joue dans ce texte la naissance d'une possibilité proprement humaine de pensée et de vie. Possibilité qui peut échouer, possibilité certaine d'aboutir. Car on peut d'emblée y repérer quelques ombres compromettant son développement. Le destin de cette possibilité de joue dans la noce de la philosophie avec le politique et, de ce fait, évidemment dans ce qui s'appellera ultérieurement "philosophie politique".
S'identifier pour envoyer des commentaires.