Encre, sueur, salive et sang
EAN13
9782021285925
ISBN
978-2-02-128592-5
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Cadre rouge
Nombre de pages
256
Dimensions
21 x 14 x 1 cm
Poids
284 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Encre, sueur, salive et sang

Seuil

Cadre rouge

Offres

Né en 1947, mort prématurément à Brazzaville le 14 juin 1995, Sony Labou Tansi était une figure de proue de la jeune littérature africaine. Il a laissé derrière lui six romans – tous publiés au Seuil – ainsi que des pièces de théâtre, des poèmes, des essais critiques. Relus aujourd’hui, tous ces textes apparaissent d’une actualité plus que jamais brûlante. Lorsqu’il dénonce la « poudrière incontrôlée » qu’est devenue la planète, ou l’avènement du « grand marché de la misère et du dénuement », et son corollaire, la fabrique d’« un réservoir de terroristes et de désespérés », ses propos s’inscrivent dans l’ici et le maintenant. Debout et libre, Labou Tansi se définissait comme un « proscrit idéologique ». Le vingtième anniversaire de sa disparition sera l’occasion, pour Le Seuil, de mettre en avant deux de ses romans majeurs – La vie et demie (1979) et L’anté-peuple (1983) – et de faire connaître le mouvement de sa pensée à travers un recueil de textes pour la plupart introuvables ou inédits, réunis par Greta Rodriguez, spécialiste de son œuvre.Sony Labou Tansi est né en 1947 au Congo où il a vécu jusqu’à sa mort en 1995. Romancier, poète et dramaturge, il est l’auteur de six romans, dont Les Sept Solitudes de Lorsa Lopez et La Vie et demie, disponibles en Points, et d’une douzaine de pièces de théâtre, il a reçu le Prix Ibsen en 1988.
S'identifier pour envoyer des commentaires.