Débordements. Sombres histoires de football, 1938-2016
EAN13
9791095772033
ISBN
979-10-95772-03-3
Éditeur
Anamosa
Date de publication
Nombre de pages
272
Dimensions
19 x 12,2 x 2,5 cm
Poids
306 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Débordements. Sombres histoires de football, 1938-2016

De , ,

Anamosa

Offres

Le football n'est pas toujours cette fête que l'on voudrait qu'il soit. 13 destins sombres d'acteurs de ce sport révèlent les excès et la schizophrénie d'un milieu où ambitions, politique et argent font très mauvais ménage.
" Qu'est-ce que le football peut dire de nos sociétés ? Ce livre propose au travers de 13 histoires singulières d'approcher quelques-unes des grandes questions du xxe et du xxie siècle par le prisme d'un sport qui, grâce à une médiatisation exponentielle, doit capter l'attention des masses. Si le football de haut niveau ou professionnel n'est pas une culture, il entre tout de même dans la culture, au sens où il propose à la place d'une simple activité sportive une tragicomédie permanente, dont les personnages, véritables dieux païens, ont les faiblesses de la multitude. Ce qui ne fascine en rien, mais qui, au contraire, permet de désacraliser un milieu dont les héros sont des pions. Victimes ou désireux de leur destin surdimensionné, ces hommes pris dans le miroir grossissant de l'Histoire donnent un relief saisissant aux maux de chacune des périodes traversées. Ainsi, cet anti-théâtre, terrain de tous les débordements de la vie civile, ce sport enfantin devenu vitrine des dictatures comme de l'économie de marché dérégulée, crée des figures qui surlignent les maux identifiés de cette société de l'entertainment pour qui les repères communs n'ont aucun sens. Qu'il s'agisse de se positionner face à au totalitarisme ou de succomber au pouvoir de l'argent, de mépriser les femmes ou d'ignorer les lois, de sombrer dans l'alcool ou d'être happés par une mondialisation aveugle, les personnages du football permettent au plus grand nombre de percevoir les vices et désespoirs les plus violents de la société occidentale. Dont celui, capital, de la réussite, vaille que vaille. " (Extrait du préambule)
Avec : Matthias Sindelar (Autriche, 1938) ; Alexandre Villaplane (France, 1944) ; Edouard Streltsov (URSS, 1957) ; Rachid Mekhloufi (Algérie-France, 1958) ; Myon Rye-hyun et Kim Jong-hun (Corée du Nord, 1966-2010) ; Ramón Quiroga (Argentine-Pérou, 1978) ; Tony Adams (Angleterre, 1990) ; Željko Ražnatović, dit " Arkan " (ex-Yougoslavie, 1990) ; Jean-Pierre Bernès (France, 1991) ; Godwin Opkara (Nigéria-Belgique-France, 2005) ; Luciano Moggi (Italie, 2006) ; Bruno Fernandes das Dores de Souza (Brésil, 2009) ; Breno Vinicius Rodrigues Borges (Brésil, 2011).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Samy Mouhoubi