Angélique V.

En finir avec Eddy Bellegueule
par (Libraire)
15 mai 2015

La fuite

Auto-fiction ? Roman social ? Difficile de poser une étiquette sur le premier roman de cet auteur de 22 ans, étudiant de philosophie et de sociologie à l'Ecole Normale Supérieure.

C'est l'histoire d'une enfance gâchée. L'intrigue se passe quelque part dans un petit village de Picardie à la fin des années 90 - milieu des années 2000. Parce qu'il est efféminé, le petit Eddie subit quotidiennement les reproches de ses parents, les sarcasmes de ses frères et la violence (effarante) de ses camarades de collège. Devenu adulte, le narrateur tente de comprendre pourquoi il a été stigmatisé au point de devoir prendre la fuite. On sait dès les premières pages qu'il va s'en sortir mais jusqu'à la fin, l'auteur tient le lecteur en haleine car rien ne semble pouvoir arrêter sa descente en enfer.

Un roman difficile mais aussi plein d'espoir et d'humanité. Bref, j'ai beaucoup aimé.

Faillir être flingué
par (Libraire)
13 mai 2015

Far West

Prendre ce roman, tourner les pages et sentir le souffle de la vie sauvage... C'est un roman d'aventures avec des cowboys et des indiens, des trappeurs et des voleurs de chevaux, des entrepreneurs et des aventuriers, des vieux loups solitaires et de jeunes tourtereaux. La Rouennaise Céline Minard a du style et le goût des grands espaces. Avec elle, le western retrouve ses couleurs d'origine. J'ai adoré !

Au revoir là-haut
8,70
par (Libraire)
13 mai 2015

L'art de la galère

À la vie à la mort, les aventures de deux amis inséparables. L'un est riche, l'autre pauvre. Rien, sinon la guerre, ne les destinaient à se connaître. Et pourtant... À la suite d'une première scène ( -à couper le souffle!) leurs destins se trouvent irrémédiablement liés. L'histoire commence quelques jours avant l'armistice de 1918 et se poursuit dans la France de l'immédiate après-guerre. Tandis que les anciens poilus des tranchées peinent à survivre, la France reconnaissante compte et honore ses morts. C'est sur ce malentendu que nos deux compères comptent bien se reconstruire....

Difficile de lâcher ce livre une fois qu'on l'a ouvert. C'est facile à lire, bien construit, avec des chapitres courts et ce qu'il faut d'intrigue et de rebondissements pour vous tenir en éveil jusqu'au bout de la nuit. À situer quelque part entre le Céline des débuts et les aventures des Pieds Nickelés, un passionnant roman sur la folie guerrière et étatique.

Pukhtu, Primo

Primo

Gallimard

par (Libraire)
29 avril 2015

Rouge sang & poudre blanche

C'est un roman très noir, un roman sur la guerre telle qu'elle se pratique aujourd'hui. Jamais encore je n'avais lu quelque chose d'aussi juste sur le sujet... si ce n'est peut-être dans des articles de journaux.
Archi-documenté (mais sans jamais que cela nuise à l'action), l'intrigue se déroule principalement en Afghanistan dans les zones tribales qui jouxtent le Pakistan... mais aussi à Kaboul, à Pristina, à Dubaï, à Paris et partout où le trafic de drogue d'opium et d'héroïne s'étend. Paramilitaires, talibans ou simples civils, les personnages sont nombreux et faits de chair et de sang... et du sang, il en coule beaucoup dans ce premier tome. Vivement la suite !

Ormuz
7,50
par (Libraire)
22 avril 2015

Nage libre en milieu hostile

Globe-trotter de l'impossible, Jean Rolin continue d'explorer avec intelligence et drôlerie les endroits les moins fréquentables de la planète pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Un vrai régal !