La Cité en flammes, « Un polar magistral, dans la lignée du Parrain. » Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine
EAN13
9791033914044
ISBN
979-10-339-1404-4
Éditeur
HarperCollins
Date de publication
Collection
HARPERCOLLINS P (489)
Nombre de pages
368
Dimensions
17,8 x 10,8 x 0,8 cm
Poids
196 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Cité en flammes

« Un polar magistral, dans la lignée du Parrain. » Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine

De

HarperCollins

Harpercollins P

Indisponible

Ce livre est en stock chez 116 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
État du Rhode Island, 1986. Danny Ryan, vingt-neuf ans, est docker. Intelligent, loyal et réservé, il n’a jamais vraiment trouvé sa place au sein du clan des Irlandais, qui règne sur une partie de la ville. Son rêve : fuir loin de cet endroit où il n’a pas d’avenir.
Mais lorsque Paulie Moretti, mafieux d’une famille italienne jusque-là amie, s’affiche avec sa nouvelle conquête, Hélène de Troie des temps modernes, Danny est mêlé malgré lui à une guerre sans merci à laquelle il ne peut échapper.
Il lui faudra s’imposer enfin et affronter un déchaînement de violence sans précédent pour protéger sa famille, ses amis et la seule patrie qu’il ait jamais connue.
Don Winslow livre ici le premier tome d’une trilogie magistrale, transposition des épopées de la littérature antique : la ville de Providence est Troie incendiée par les Grecs, Danny Ryan un héros homérique digne d’Énée.
Traduction de l’anglais (États-Unis) par Jean Esch.

À propos de l’auteur
Don Winslow est l’auteur de 21 best-sellers internationaux, dont Corruption, Savages et L’Hiver de Frankie Machine. Sa trilogie de La Griffe du chien, Cartel et La Frontière est en cours d’adaptation série par la chaîne FX. Il vit aujourd’hui entre la Californie et Rhode Island.


«  Ce polar magistral, porté par un souffle romanesque puissant, s’inscrit sans l’ombre d’un doute dans la lignée du Parrain.  » Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine

«  Don Winslow, tel Virgile en Nouvelle-Angleterre.  » Le Monde des livres

«  Winslow reste le maître incontesté de la guerre.  » Le Point, Julia Malaure

«  Très cut, dépouillée, ultraprécise et dénuée de pathos, l’écriture contribue au fatalisme, passe sans ambages d’une banale scène de la vie quotidienne à l’horreur, du faux plat à la poussée d’adrénaline.  » Libération

«  Avec son passionnant nouveau roman, La Cité en flammes, l’écrivain américain confirme qu’il est l’un des rois du polar...  »  Rolling Stone
S'identifier pour envoyer des commentaires.