Conseils de lecture

Les Enfants du massacre
8,65
par (Libraire)
10 février 2014

Criminels en herbe...

Giorgio Scerbanenco est considéré par beaucoup comme le père du roman noir Italien, et a donné son nom à un prestigieux prix du polar.

Ses romans traitent le plus souvent de la société italienne, de ses travers, de ses aspects les plus sombres.

Les enfants du massacre n’échappe pas à la règle, et voit un l’inspecteur Duca Lamberti enquêter sur le massacre d’une professeur de cours du soir par les élèves de sa classe. Tous sont visiblement coupables, mais leur défense est exemplaire : tous ont vu l’action, mais n’ont pas participé.

Un roman sombre, dur et froid, qui influencera Ballard pour son roman "Sauvagerie".


Guerre et Guerre
par (Libraire)
10 février 2014

A découvrir!

Relativement méconnu dans nos contrées, l’écrivain Laszlo Krasznahorkai est pourtant l’un des plus grands auteurs hongrois contemporain, et bénéficie aux Etats-Unis d’une renommée équivalente à celles d’auteurs comme Sebald ou Susan Sontag.

Guerre et Guerre, roman paru en 1999 et pour la première fois traduit en France, est une oeuvre exigeante, foisonnante, le récit empreint de folie d’un employé des archives décidé à sauvegarder un texte qu’il considère comme une nouvelle Bible.

De sa Hongrie natale aux Etats-Unis, Korim va tout abandonner et peu à peu sombrer dans la folie, et suivre les pas d’Hermès comme messager des dieux.

Chaque page est une révélation, chaque phrase est travaillée, ciselée, pour aboutir à un vrai chef d’oeuvre, de ceux que l’on ne découvre que trop rarement.


Compagnie K / roman

Éditions Gallmeister

23,10
par (Libraire)
10 février 2014

Magnifique et authentique

113 chapitres courts, 113 voix, 113 témoignages d’une guerre sanglante et barbare.

Compagnie K est bien plus qu’un roman sur la guerre, c’est une vision unique d’un conflit qui a ensanglanté l’Europe pendant quatre ans. Chaque membre de la compagnie envoyée au front en 1917 y raconte une anecdote, un ressenti, une expérience, dans un roman choral où la poésie se mêle à la barbarie et à l’absurdité.

Du trajet en bateau au retour au pays, en passant par la bataille de la Marne et les attaques au gaz, la Grande Guerre n’épargnera personne,avec son lot de tueries et d’exécutions.

Un roman magnifique, vibrant d’authenticité, qui ne peut laisser personne indifférent.